LE CONSEIL MUNICIPAL, UN NOUVEAU CIRQUE A HENIN-BEAUMONT ?

La salle du conseil municipal sert désormais de lieu d’expression de la pseudo démocratie mise en scène par le FN. Attention ! Rien n’est laissé au hasard, rien n’est anodin.

Premier conseil municipal : On y avait vu des citoyens héninois, jugés indésirables, repérés et filtrés, se faire interdire l’accès à la mairie par la complicité d’un Préfet zélé qui avait dépêché ses CRS pour contenir la « horde » des opposants au FN. Monsieur Briois s’était déclaré irresponsable de ce pétard mouillé au grand dam de son service com bien déçu qu’aucun incident n’éclate pour son investiture sous protection policière. Le service d’ordre personnel du nouveau maire se chargea d’expulser manu military une citoyenne bien connue pour son opposition. Très mauvaise première impression répercutée largement par les médias.

Deuxième conseil municipal : On y avait vu de nombreux citoyens relégués dans le couloir. En effet, pourtant venus plus d’une demi-heure avant la séance, à l’ouverture de la porte principale, ceux ci avaient constaté que le « public » occupait déjà toutes les places. Ce « public », convoqué par le FN une heure avant, disposait en fait d’une entrée privée par le service d’accueil de la mairie, ce qui permit, dès 18h, soit une heure avant le début du conseil, de bourrer l’espace réservé au public. Ce fait a été dénoncé dans la presse, deuxième mauvais coup.

Troisième conseil municipal :

Première astuce, faire davantage de place au public.

Le public acquis au FN est toujours mobilisé de manière militante et est informé qu’il dispose d’une entrée particulière par le service d’accueil puisque tous s’y présentent « spontanément » et, disciplinés, toujours bien avant l’heure.

Connaissant le truc, les autres sont donc aussi entrés par là, où Monsieur Brice, adjoint au maire, faisait le service d’accueil (et non plus de contrôle) à la porte, en donnant l’excuse de ne pas faire attendre sous la pluie devant la porte principale encore fermée.

Donc cette fois la salle réorganisée offre davantage de places et permet d’accueillir assis l’ensemble du public.

Deuxième astuce, reléguer l’opposition.

En effet, augmenter la place du public impliquant de réduire l’espace occupé par les tables auxquelles siègent les élus, ces tables sont organisées sur deux rangs. Cette configuration permet astucieusement de mettre toute l’opposition en deuxième rideau derrière un premier rang d’élus FN. C’est en fait une manière de minimiser physiquement la présence des élus d’opposition qui auraient pu être eux aussi installés à une extrémité sur deux rangs. Ce n’est donc pas anodin.

Troisième astuce, utiliser, voire manipuler le public.

En le laissant réagir, voire en activant les réactions, les élus FN se font complaisamment applaudir, voire, ils déclenchent eux mêmes des applaudissements, par exemple en réponse à l’exposé d’un élu d’opposition critique à l’adresse de la politique gouvernementale. Chaque intervention d’un élu d’opposition est systématiquement perturbée par l’intervention du public qui ne suscite aucun rappel à l’ordre, notion pourtant prisée du FN. Dans ce contexte, les quolibets sont utilisés systématiquement par monsieur Briois pour ridiculiser les membres de l’opposition sous les applaudissements du public. Cette mise en scène du public a eu comme résultat qu’une personne a lâché un « connard » à l’adresse d’un élu d’opposition. Le maire n’a fait aucun rappel à l’ordre, au contraire, il a minimisé l’incident en indiquant que l’on ne savait pas qui était visé.

Il faut rappeler que la majorité FN ne représente en fait que 30% des électeurs inscrits et si monsieur Briois se prétend le maire de tous les héninois qu’il commence par instaurer la sérénité des délibérations du conseil municipal. C’est le moindre du respect du à autrui, si ce mot à un sens pour l’extrême droite.

Il nous revient, en tant que citoyens, de ne pas laisser s’installer ce cirque organisé car c’est en réalité la conception du débat démocratique contradictoire qui est en jeu. 

Une première exigence de réponse pour les élus d’opposition : prendre la parole systématiquement debout.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s